HUGGING FACE : LA RÉVOLUTION IA MADE IN FRANCE

/
7 mins read

Future pépite de la tech française, Hugging Face est en train de se faire une place au soleil parmi les géants de l’IA mondiale. Son projet ? Concurrencer l’ogre ChatGPT en proposant, cette fois, un modèle linguistique entièrement ouvert.

L’IA évolue de jour en jour. Qu’il s’agisse de ChatGPT, Amazon, Apple ou Google, l’intelligence artificielle est devenue un outil de travail important pour toute entreprise qui se respecte. Si le domaine est largement dominé par les Américains, de puissants outsiders se démarquent. Hugging Face est une compagnie créée en 2016 par deux Français, Clément Delangue et Julien Chaumond. Amis de longue date, ils ont voulu porter un modèle radicalement différent de la concurrence. Stratégiquement implantés à New York, ils vivent au confluent des sociétés utilisant l’IA. Un contexte idéal pour lancer une plate-forme fournissant des outils pour construire et déployer des modèles d’apprentissages automatiques se basant sur des technologies et des open sources permettant de simplifier l’échange. « On est une sorte de GitHub du Machine Learning, lâchait récemment Julien Chaumond. C’est une communauté dédiée au ML qui va permettre de collaborer, mettre en avant ses projets sous la forme d’un portfolio. ».

Une communauté à ciel ouvert

En effet, une communauté y a été mise en place à travers un espace où chercheurs, ingénieurs et passionnés d’IA peuvent se réunir pour échanger des idées, obtenir du soutien et contribuer à des projets qui permettront de faire évoluer la plate-forme. Hugging Face permet donc, à travers son hub, de partager des modèles de jeux de données afin de permettre à tous d’utiliser et connaître l’IA. Avec l’un des outils développés dans cet écosystème, on peut par exemple communiquer avec une IA comme s’il s’agissait d’une amie. Une amie qui peut même… vous appeler en Face Time ! Son nom est Voice Boloss. Une telle innovation n’est cependant pas sans soulever quelques réserves. Le schéma psychique de l’Uncanny Valley en est la parfaite illustration. Des équipes de psychologues ont travaillé avec Hugging Face afin d’éviter ce fameux malaise que peut ressentir un humain interagissant avec une sorte de « robot » l’imitant en tout point. L’application encourage également ses utilisateurs à maintenir des relations réelles afin d’éviter toute dépendance et beaucoup considèrent cette plateforme comme une véritable aide pour lutter contre la solitude. Au rayon de l’insolite, plus de 500 000 déclarations d’amours auraient été faites par des usagers humains vers l’IA. Flatteur… et révélateur de la puissance des machines.

L’adhésion et les alliances

L’arrivée de Hugging Face est un révélateur de l’accélération du marché et fixe une marge de progression manifeste pour l’avenir. En effet, par son caractère ouvert et largement expérimental, l’outil est un excellent moyen de se lancer dans l’IA et ne cesse d’évoluer grâce à sa communauté. Cette évolution exponentielle de la qualité ainsi que des moyens se traduit par une valorisation de 2 milliards de dollars grâce à des investisseurs variés. Des entreprises majeures telles que Sequoia Capital, Coatue management, Betaworks ou encore de grandes personnalités telles qu’Olivier Pomel, Florian Douetteau ou encore le basketteur des Suns de Phoenix, Kevin Durant, se sont lancés dans l’aventure aux côtés de nos frenchies. Fort de son succès technique, le groupe compte aujourd’hui 100.000 modèles et 10.000 datasets sur la plate-forme. Le deal liant désormais Hugging Face et Amazon illustre, à lui tout seul, la dynamique du moment. La firme américaine s’étant même fendue d’un communiqué élogieux : « Nous sommes ravis d’annoncer une collaboration renforcée entre AWS et Hugging Face. Cela va nous permettre d’accélérer la formation, la mise au point et le déploiement de grands modèles de langage et de vision utilisés pour créer des applications d’IA générative. ».

Un avenir tout tracé

L’éventail d’outils et de solutions offert par Hugging Face permet de faire de l’ombre aux concurrents dans chaque discipline de l’IA, que ce soit l’échange relationnel avec Voice Boloss, les informations pratiques avec Hugging Chat ou encore les nombreux modèles permettant de trier les statistiques et favoriser la stratégie des entreprises à travers des fonctionnalités payantes. En effet, Hugging Face est une référence en terme de machine Learning et est donc utilisé par certaines entreprises afin de fluidifier les informations. Pour les RH par exemple, les algorithmes de machine learning sont utilisés dans tous les domaines. C’est pourquoi la plate-forme à autant de succès parmi les pros du secteur. En rentrant dans le cercle prestigieux des licornes de la French Tech, Hugging Face se pose en véritable concurrent pour toutes les entreprises d’IA américaine et pourrait, à l’avenir, devenir le leader en termes d’intelligence artificielle. De grands espoirs sont placés dans ce groupe français. L’American Dream, toujours.

Par Vaiata Vaiho

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

DE HOLLYWOOD À LA FÉMIS (*) : LES IA STRESSENT LE MONDE DU CINÉMA

Next Story

LE BON SENS DANS LES COULISSES : UNE RENCONTRE AVEC ROLAND CAYROL, POLITOLOGUE

Latest from Blog

LE BON SENS

Christopher Guérin est directeur général de Nexans, multinationale française de l’industrie du câble. Tut tut ! Ne