Tout pour un Festival de Cannes réussi !

//
10 mins read

Après trois jours passés en terre cannoise, l’Épatant a décidé de vous guider jusqu’au tapis rouge. Face l’imposant et splendide Festival de Cannes, que fait-on concrètement ?

À la fin de la saison printanière, la ville qui accueille le plus grand festival international de cinéma rencontre un réel changement de paradigme. Le nombre d’habitants double et Cannes se transforme en véritable nids à paillettes, à stars, à fam’. À chaque coin de rue, un cinéma rempli, des personnalités, des robes et smoking étincelants, des journalistes et photographes aux aguets ou encore un hôtel assailli de fans qui espèrent zyeuter leur célébrité préférée. Avouons le, nous avons tous déjà rêvé de fouler les marches rouges du Grand Théâtre Louis Lumière, d’assister aux projections officielles de futurs grands films, de rencontrer acteurs et réalisateurs du moins inspirés et inspirants. Alors on s’envole un beau jour pour Cannes. Amis cinéphiles, voici quelques conseils.

Du café pour un max d’énergie

Moments hors du temps. Mettez-vous en tête que ce que vous allez vivre sera unique, que l’opportunité de se rendre au Festival de Cannes est rarissime. Profitez. Réellement, sincèrement. Quoi qu’il en soit, si vous êtes un vrai passionné vous ne compterez normalement pas vos heures de sommeil, vous assisterez à la première et dernière projection en passant par les rencontres du début d’après-midi et les trois conférences de presse journalières. Il faut dévorer ce qu’on vous met sous le nez, se donner sa chance ! Avec un bon café rempli de détermination et de volonté le matin, votre Festival sera réussi.

Une garde-robe

S’il y a bien une tradition ancrée à Cannes, il s’agit de la « tenue correcte exigée ». Les festivaliers doivent jouer du cintre pour passer du maillot de bain au smoking dans la journée, mais pas n’importe comment.

Mesdames, Messieurs, sortez de vos placards robes, costumes, escarpins, mocassins, nœud papillon, rouge à lèvre… Vous devez être à la hauteur de la prestance du Festival, devenir mannequin le temps d’une soirée. Le dress code est une fatalité là-bas. Le moindre détail peut vous empêcher d’aller au bout de vos intentions. Certains se sont vu refusés aux portes du tapis rouge pour une cravate, un jean, des sandales ou encore un tote-bag déplaisant. Alors, institutionnalisez-vous le mieux possible : robe en tout genre et talons avec un petit sac, smoking complet avec nœud papillon.

Beaucoup de temps

Tout dépend de votre badge ou de vos connaissances assiégeant le Festival de Cannes. Si vous êtes un personnage lambda alors prévoyez beaucoup, beaucoup de temps…d’attente. Cette célébration du cinéma rassemble près de 80 000 festivaliers lors des 12 jours d’exaltation. Comprenez donc que lorsqu’une tête d’affiche se présente, il en devient difficile de se faire sa place.

Imaginons, vous souhaitez voir « Mascarade », dernier film de Nicolas Bedos qui s’est entouré de Pierre Niney, Isabelle Adjani, François Cluzet ou encore Laura Morente. Casting de luxe veut aussi dire lumière, projecteurs dira-t-on même sur ce long métrage. Devenez stratège, prévoyez au moins 4 heures à attendre en talons ou smoking en plein cagnard dans la file de dernière minute. Au pire, vous ferez des rencontres enivrantes et prendrez des couleurs, au mieux, vous irez jusqu’aux sublimes fauteuils noirs et dorés.

Choisir les bons films 

Au Festival de Cannes, ne vous dirigez pas seulement vers ce que vous connaissez. Faites preuve d’ouverture d’esprit, découvrez des films internationales, des navets, des chefs-d’œuvre, des comédies, des drames… Et surtout, ne quittez jamais une salle avant la fin de la séance ! Même si vos paupières s’alourdissent, le réalisateur à des choses à dire, à partager et ce, jusqu’au bout. Vous pourriez être agréablement surpris.

À l’Épatant, le moins qu’on puisse dire c’est que nous avons respecté cette règle. Alors déçus ou émerveillés, on vous offre une panoplie de critiques de films présentés au Festival de Cannes. Découvrez nos avis avant les sorties en salle.

Plan de secours

Et si toutes ces minutes ne suffisent pas à faire rentrer votre belle frimousse de passionné dans les somptueux locaux blancs cannois, songez à une autre soirée. Vous êtes dans la ville aux palmiers pour symboliser votre amour pour le cinéma alors, allez voir une autre projection, aux Arcades, au Théâtre Licorne, au Théâtre Buñuel… D’autres films existent, le tapis rouge sera pour un autre jour. Sans oublier Le cinéma de la plage où des transats attendent en bas de la promenade de la Pantiero des spectateurs de vieux films adorés. Cette année Le Prénom et E.T l’extraterrestre ont fait sensation.

Sinon, pourquoi pas noyer sa tristesse dans la mer méditerranéenne ou un verre de Spritz ? La Croisette compte au moins une trentaine de bars et restaurants où vous pourrez vous sustenter et/ou vous abreuver les pieds dans le sable. Un beau soir, nous nous sommes fait convaincre par le Mademoiselle Gray pour son côté rustique et moderne, c’est alors que la soirée ratée s’est fait oublier par le bruit des vagues et l’ivresse cannoise.

Du charme et du social

Les bars c’est bien, les soirées privées c’est mieux. Cannes abrite un réseau inouï. Chaque soir se tient un nombre incalculable de soirées people, de soirées business, de soirées journalistiques. Un vigile n’est pas si compliqué à amadouer voyons !  Sortez votre plus beau regard et vos plus sublimes métaphores pour paraître crédible sans avoir votre nom sur liste. Mieux, rencontrer du monde la journée pour être invité à leurs soirées le soir !

Un poil opportun, certes, mais n’oubliez pas, être à Cannes pendant ce Festival est une expérience exceptionnelle. Alors, profitons jusqu’au bout de la nuit, sans scrupules.

Conclusion love to love

Alors voilà, vous semblez être plus au point avant de prendre l’avion pour la prochaine édition du Festival de Cannes. Nos conseils sont plutôt sincères bien qu’ils frôlent l’ironie de temps à autre. Beaucoup de contraintes, monde à part et ambiance lunaire mais un séjour inoubliable vous attend, peu importe la manière dont vous le vivrez. Douze jours de folie parmi lesquels vous vous incrusterez au décor, on en est sûr. Souriez, rigolez, regardez, sentez, imprégnez-vous de chaque détail qui fait que Le Festival de Cannes est Le Festival de Cannes. C’est Épatant quand même.

 

Elsa Dizier 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Festival de Cannes : Triangle of Sadness

Next Story

Saveurs d’Arabie : le documentaire à ne pas louper !

Latest from Blog

0 0,00