©DEYROLLE

PETITION NATIONALE : le rétablissement des “leçons de choses” réinventées dans les programmes de primaire

/
5 mins read

A l’attention de Michel Blanquer, ministre de l’Éducation et de l’enseignement supérieur, … et de Monsieur le Président de la République

Il y a dans la nature une magie qui confine au merveilleux. De l’infiniment grand à l’invisiblement petit, s’entremêlent beauté, force, dangers, fureur, douceur, grâce, violence, effluves et symphonies, harmonies, mystères, … toutes les émotions du monde. De ce miracle d’équilibre en mouvement perpétuel, doit jaillir l’émerveillement qui nous sauvera en nous rappelant que ce foisonnement, cette surprenante diversité est l’essence même de notre environnement. Encore faut-il ouvrir les yeux, l’esprit et les sens de nos petits urbains, … toutes les portes qui mènent à la conscience de ce qui doit être soigneusement préservé. Pourquoi et comment protéger quelque chose qu’on ne connait pas ?

C’est pourtant ce que l’on demande maintenant à nos enfants qui auraient besoin de se construire au contact du végétal, du minéral, du vivant mais plus largement par l’appréhension du réel comme source d’éveil et de curiosité.
Depuis des décennies des concepts abstraits ont remplacé l’observation, la perception et l’analyse par les sens, source de vraie connaissance du monde. En supprimant les “leçons de choses” nous avons privé des générations de ce lien essentiel avec leur environnement. Ils ne savent plus distinguer un chêne d’un peuplier ou d’un bouleau, … ne peuvent imaginer les variations infinies des formes et des couleurs qui habillent les ailes d’un papillon, ignorent qu’il existe plusieurs milliers de types de tomates. Comment s’étonner qu’ils rationalisent le monde de façon abstraite, sans émotion ni étonnement, en le normalisant pour finalement le consommer !

Principe éducatif théorisé dans la seconde moitié du XIX ème siècle, les “Leçons de choses” visent à faire intégrer durablement par l’élève une idée abstraite dans le corpus de ses connaissances en partant d’un objet ou d’une observation concrète. Une démarche inestimable par ce qu’elle réveille et aiguise en chacun une qualité essentielle : la curiosité.

En partant de quelque chose, d’un objet, d’un dessin, nous pouvions au-delà de l’apparence en comprendre la substance, la texture, le poids, le parfum, la saveur, jusqu’à sa fonction dans le monde. Nous l’appréhendions dans de multiples dimensions, de ses racines à son feuillage, de sa croissance à sa renaissance.

Par la connaissance intime de l’objet, de la nature ou du vivant, cette matière réinventée et remise dans son époque ouvrirait la voie à une acquisition de connaissances plus affectives et émotionnelles. Notre environnement nous deviendrait plus familier et donc plus facile et évident à protéger.

Pour toutes ces raisons parmi d’autres, nous demandons le rétablissement d’un enseignement digne des enjeux auxquels feront face les générations qui auront la charge de réparer nos outrances, de protéger la beauté de notre planète, la profusion de sa nature et le miracle du vivant.

Nous demandons de retrouver au cœur de l’école une source d’éveil et d’émerveillement. Qu’elle sorte de ses murs et y accroche la diversité de nos plantes et de nos animaux, la splendeur de nos paysages, l’histoire du vent et le cycle de l’eau, comme le miracle du soleil ou la fureur des volcans.

Nous vous demandons d’organiser au plus vite une table ronde réunissant les meilleurs experts visant à lancer ce chantier qui remettra cette démarche au cœur de notre époque en intégrant, les risques, les défis mais aussi l’impact des nouvelles technologies et les avancées de la recherche. Tout cela en vue de réintroduire ce corpus pédagogique réinventé au plus vite dans les classes de primaire.

Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, rendez-nous le sens de l’essentiel !

Cliquez ici pour signer la pétition

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Gladys, la mama simba de Tanzanie

Next Story

Une dose un don : remercier les soignants en aidant les artistes

Latest from Blog

0 0,00