La firme SSAB a annoncé avoir produit et livré le premier acier sans charbon au monde. © Per Juntti/LKAB

Suède : une entreprise a produit et livré le premier acier sans charbon

/
4 mins read

L’entreprise suédoise SSAB a annoncé mercredi 18 août avoir fabriqué et livré le premier acier “sans charbon” au monde. Une étape « cruciale et importante » vers la création d’une chaîne de valeur totalement exempte de fossiles selon la société.

Une bonne nouvelle pour la planète et pour ceux qui militent pour la protéger. Dans un communiqué publié sur son site internet, mercredi 18 août 2021, la firme sidérurgique SSAB a affirmé avoir livré le premier acier fabriqué sans énergie fossile au constructeur automobile Volvo. Pour les dirigeants de l’entreprise, cette avancée technologique « n’est pas seulement une percée » pour leur société mais aussi « la preuve qu’il est possible de faire la transition et de réduire considérablement l’empreinte carbone mondiale » de la sidérurgie. « Nous espérons que cela inspirera d’autres à vouloir accélérer la transition verte », a déclaré Martin Lindqvist, président et chef de la direction de SSAB sur le site internet de l’entreprise.

Une production 100% à hydrogène

Toute la chaîne de production a été conçue pour fabriquer un acier sans utiliser les énergies fossiles. Les fours ainsi que les électrolyseurs à hydrogène fonctionnent avec de l’énergie renouvelable, a rapporté Futura Sciences ajoutant que même les opérations minières qui fournissent le minerai de fer sont concernées.

L’usine pilote du programme HYBRIT basée Luleå, au nord de la Suède. © Asa Backlin/HYBRIT

Cette innovation s’inscrit dans le cadre d’Hygrogen Breakthrough Ironmaking Technology (HYBRIT), un partenariat conclu en 2016 entre SSAB, LKAB et Vattenfall pour « la fabrication de fer et d’acier » sans charbon et de coke. « En industrialisant cette technologie dans le futur et en effectuant la transition vers la production de fer spongieux à l’échelle industrielle, nous allons permettre à la sidérurgie de faire la transition », a souligné Jan Moström, président et chef de la direction de LKAB. « C’est la plus grande chose que nous puissions faire ensemble pour le climat ».

« Cela montre comment les partenariats peuvent contribuer à réduire les émissions et à renforcer la compétitivité des industries » a déclaré de son côté Anna Borg, présidente et chef de direction de Vattenfall.

Dans le cadre de cette collaboration, SSAB se donne pour objectif de mettre sur le marché de l’acier sans énergie fossile à l’échelle industrielle dès 2026. Elle a également déclaré via le communiqué, avoir le potentiel de réduire les émissions totales de CO2 de la Suède d’environ 10%.

La production d’une tonne d’acier génère plus de deux tonnes de dioxyde de carbone en moyenne dans l’atmosphère. C’est l’un des secteurs les plus polluants avec 7,6% des émissions mondiales de CO2*.

Source* : Le Monde

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Previous Story

Concilier entrepreneuriat et défense de l’environnement, c’est possible, selon Pierre-Emmanuel Saint Esprit, co-créateur de Zack

Next Story

A Douarnenez, un projet innovant d’habitat inclusif !

Latest from Blog

0 0,00